(Théorie) L’impasse du système capitaliste globale.

    La pollution grandissante de nos écosystèmes globaux par l’accumulation constante des déchets sur terre et en mer, le dérèglement climatique observable, les catastrophes nucléaires, l’épuisement imminent des ressources fossiles, l’inquiétante perspective du manque de phosphore et des autres éléments nécessaires à la composition des engrais, éléments épuisés par l’agriculture de masse et le gaspillage des déchets organiques, l’élevage industriel qui traite des êtres vivants comme des objets pouvant être entassés les uns sur les autres, déployant tant d’hormones et d’antibiotiques pour les empêcher d’être malades, nous rendant malade par la même occasion, les alternatives fossiles au pétrole conventionnel qui se trouvent à être encore plus polluantes, comme les sables bitumineux et la fracturation hydraulique visant à déloger les gaz de schiste, toutes ses variables et plusieurs autres nous forcent à constater que le capitalisme et la propriété ont mené l’humanité dans une mentalité de destruction dont elle ne peut se sortir qu’en rejetant les dits systèmes, en adoptant une alliance des techniques ancestrales et des technologies modernes pour assurer sa survie et son confort dans le respect de son environnement.


Ces évidences peuvent être observées et quantifiées, et il ne fait aucun doute pour nous, libertaires, qu’après tant de mises en gardes des réformistes et écologistes modérés, le capitalisme n’a toujours aucunement l’intention de se modérer ne serait-ce que pour même assurer la survie de l’espèce humaine. L’égoïsme et l’obsession pour le profit à court terme des entreprises capitalistes, pendant que ministres et dirigeant affirment littéralement ne pas vouloir «détruire l’économie pour sauver l’environnement», mène au saccage de notre écosystème et à l’esclavage du peuple.

170632-vehicules-quebec-restent-apres-ceux


En effet, tandis que l’Occident vit dans l’opulence, les travailleuses et travailleurs du monde entier subissent une exploitation inhumaine dans des conditions mortellement dangereuses, subissant les guerres financées par le grand capital et dont les principales victimes sont civiles (innocent-e-s), prétextant apporter la libération quand les corporations financent des gouvernements tyranniques longtemps décriés pour leur non-respect des droits humains fondamentaux aux quatre coins du monde.

quebec-flood.jpg.size-custom-crop.850x0-0.0.1200.799

Tous ces faits nous font réaliser l’absence totale d’éthique dans notre civilisation moderne et l’importance de la transformer depuis ses bases les plus profondes. Tant qu’il n’y aura pas de changement en Occident, il ne pourra y en avoir au Tiers-monde puisque notre acceptation du système permet à nos élites d’y maintenir le chaos et la destruction dans leurs intérêts financiers et égoïstes.

Mais pour qu’un changement soit réellement effectif, il faut avoir conscience des racines du problème. Ces racines étant à la base même de la civilisation occidentale, il devient impératif de les déconstruire et d’exposer leurs effets néfastes, en plus de parler et penser l’alternative à présenter. Des réformes n’effleurant que les structures politiques sans s’attaquer aux fondements de l’économie ne consistent au final qu’en un embellissement temporaire d’un système voué à l’échec.

-Collectif Emma Goldman, Saguenay-lac-st-jean http://ucl-saguenay.blogspot.ca/

Source: Le système économique, social et politique actuel mène à une impasse.

Version Imprimante (PDF) L’impasse du Systeme capitaliste

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s